VEF Blog

Titre du blog : Professeur de collège.
Auteur : prof83
Date de création : 28-01-2008
 
posté le 01-09-2018 à 18:52:16

Expressions québécoises (4).

  


 

L'expression "passer un sapin" ou "se faire passer un sapin", très courante au Québec,  signifie

"se fait avoir", "se faire arnaquer",  duper, tromper.  

Cette expression tire son origine du sapin baumier (utilisé presque exclusivement pour les sapins de noël) qui a une très faible valeur marchande car il ne résiste pas au temps et fini par sécher et se fissurer.

Lorsqu'on achète du bois (de construction par exemple), on cherche souvent du bois résistant et noble comme le pin ou l'épinette, on ne souhaite pas se retrouver avec quelques planches de sapin, d'où l'expression « se faire passer un sapin ».

 

Ex : Ma dernière voiture Mon dernier char* est tombé en panne une semaine après l'avoir acheté. Ce sacré crisse** de vendeur m’a passé un sapin.

 

* Char : Rien à voir avec un char d'assaut ou un char romain ! Au Québec, un char désigne tout simplement une automobile.

 Il s'agit du nom le plus commun et le plus utilisé pour parler d'une voiture.

 Ce terme fait référence à une voiture romaine à deux roues attelée à des chevaux, de la même racine que «charrue,» «chariot,» et «charrette». Ce n'est donc pas un anglicisme.

 **Crisse : Juron québécois - dérivé du Christ (Jésus). Il permet de ponctuer des phrases, et d'exprimer un agacement ou de la colère.

 

D'après " je-parle-quebecois "